David Bowie nous a quitté ce lundi 11 janvier 2016. L’icône de la musique, mais aussi plus généralement de la pop culture, a marqué plusieurs générations à travers ses œuvres. Surtout connu pour sa discographie, David Bowie était aussi un acteur de cinéma et un nombre impressionnant de ses chansons ont illustré des scènes devenues mythiques. Nous revenons aujourd’hui sur la carrière cinématographique de cet immense artiste qui laisse un grand vide dans le cœur de ses fans.

David Bowie (1947-2016)

David Bowie (1947-2016)

Il n’est pas si surprenant qu’un homme avec une telle prestance et un tel charisme puisse séduire en tant qu’acteur, surtout avec des yeux vairons pour le moins impressionnant. Un physique mais surtout une allure qui offrent directement plusieurs possibilité de rôles plus ou moins surprenants.

La carrière au cinéma de David Bowie commence donc en 1976 avec la sortie du film L’homme qui venait d’ailleurs. L’artiste y incarne un extra-terrestre qui vient chercher de l’eau sur terre. Cela paraît comme une évidence de voir l’homme au mille visages incarner un extra-terrestre au cinéma. Le film sera qualifié de culte pour certains, d’ennuyeux pour d’autres et aura bénéficié d’un ressortie l’an dernier. C’est une oeuvre expérimentale qui nous rappelle notamment le récent Under the skin, de Jonathan Glazer avec Scarlett Johansson.

Extrait de l'homme qui venait d'ailleurs

Extrait de L’Homme qui venait d’ailleurs de Nicolas Roeg (1976)

Après un premier rôle au côté de Kim Novak dans Just a gigolo, on retrouve David Bowie en 1983 dans Les Prédateurs. Le premier long-métrage de Tony Scott dispose également de Catherine Deneuve et Susan Sarandon au casting. Film d’épouvante de vampire conçue comme un clip sophistiqué, il fut assez mal vu par la critique a sa sortie. Aujourd’hui, il s’agit de l’œuvre la plus ambitieuse de Tony Scott et d’un film absolument culte.

Extrait Les prédateurs (1983)

Extrait des Prédateurs de Tony Scott (1983)

La même année que Les prédateurs, sort le film le plus connu désormais de la filmographie de David Bowie : Furyo (aussi connu sous le titre de Merry Christmas Mr Lawrence). Le film réalisé par Nagisa Oshima a été applaudi à Cannes. L’histoire se déroule pendant la seconde guerre mondiale dans un camp de prisonniers japonais. Furyo nous permet de voir un autre côté de la seconde guerre mondiale, celui des japonais et met face à face les différences culturelle pour tendre vers une universalité du genre humain. Par ailleurs Oshima a tourné le film dans un vrai camp de prisonniers japonais. Une œuvre culte et incontournable qui a d’ailleurs eu le droit à une ressortie en 2015.

Extrait de Furyo

Extrait de Furyo de Nagisa Oshima (1983)

La carrière d’acteur de David Bowie est alors au sommet. On retrouve l’artiste en 1986 dans le film Labyrinth de Jim Henson, film d’heroic fantasy où il incarne Jareth, le roi des goblins. Jennifer Connelly apparaît également au casting. Un véritable bijou du genre comme on savait si bien le faire dans les années 80.

Extrait de Labyritnhe

Extrait de Labyritnh de Jim Henson (1986)

Après une comédie musicale dans Absolute Begginers et son rôle de Ponce Pilate dans La Dernière tentation du Christ de Martin Scorsese, on retrouve David Bowie dans le film Twin Peaks: Fire Walk With Me de David Lynch où il incarne un agent du FBI, nous donnant droit a une scène magnifique dont seul Lynch peut avoir le secret.

Extrait de Twin Peaks

Extrait de Twin Peaks : Fire Walk With Me de David Lynch (1991)

David Bowie se fera par la suite très discret au cinéma. Fini les premiers rôles, il opte désormais pour des caméos. Il faudra attendre 2006 pour le revoir dans un rôle marquant. Il est dans Le Prestige, Nicola Tesla, l’homme qui donne sa machine à Hugh Jackman. Christopher Nolan ne voulait personne d’autre pour incarner ce personnage et a réussi a le convaincre.

Extrait de Le Prestige

Extrait de Le Prestige de Christopher Nolan (2006)

Si la carrière en tant qu’acteur de David Bowie a souvent donné naissance à des films culte, sa musique a aussi contribué au septième art en permettant à de nombreuses scènes de devenir marquantes. Voici donc un petit top 10 de la rédaction :

10: Let’s Dance dans Good Morning England

Le générique de Good Morning England (avec une bande son aux petits oignons) est rythmé par David Bowie. La touche finale parfaite pour ce feel-good movie qui parle d’une radio de rock pirate.

9 : Modern Love  dans Mauvais Sang et Frances Ha :

Les héros de cinéma n’ont pas fini de danser sur Modern Love, comme le faisait déjà Denis Lavant en 1986.

8 : Cat People dans Inglourious Basterds

7 : Space Oddity dans La Vie rêvée de Walter Mitty et Bird People

Une étonnante reprise pour les rêves de Walter Mitty et des plans aériens sur Roissy.

6 : Heroes dans Le Monde de Charlie

Logan Lerman et Emma Watson pour la séquence jubilatoire du tunnel.

5 : Starman dans Seul sur Mars

Le sauvetage de Matt Damon est organisé sur Starman, pour une belle dose de courage.

4 : Life on Mars dans La Vie aquatique
(et autres reprises de Seu Jorge)

3 : The Heart’s Filthy Lesson dans Seven

2 : Young Americans dans Dogville de Lars Von Trier

Un générique qui entre dans les légendes.

1 : I’m Deranged dans Lost Highway

David Bowie a donc marqué de son empreinte le monde du cinéma et va beaucoup nous manquer. Il nous laisse ainsi des chansons et des films cultes. Sans lui le cinéma ne serait pas le même. Un artiste de légende qui a toujours réussi a se renouveler. David Bowie faisait partie de la marque des grands. Merci pour tout et au revoir Mister !