Tentative (un peu ratée) de revisiter le mythe de Vlad l’Empaleur.

Affiche de Dracula Untold (2014)

Affiche de Dracula Untold (2014)

 

Dracula Untold raconte la genèse du mythe de Dracula, comment Vlad l’Empaleur est devenu Dracula et surtout pourquoi. Vlad l’Empaleur règne sur un petit royaume de Transylvanie et a conclu un accord de paix avec les Turcs et leur sultan Mehmet II que Vlad connaît bien. Quand Mehmet II réclame 1000 jeunes garçons comme son père auparavant, Vlad refuse parce qu’il ne veut pas perdre son propre fils. Mais quand on refuse de se livrer aux exigences des Turcs, cela peut poser de gros problème car l’armée turque est loin d’être une armée de pacotille. Comment Vlad parviendra-t-il à régler cette histoire ? C’est ce que va montrer le film.

Le scénario est très simple et on comprend très vite (trop vite), les tenants et aboutissants. Il n’y a guère de surprise parce que l’histoire de Dracula est évidemment connue de tous. Les origines de l’histoire le sont moins mais ce qui va se passer est tout de même plutôt évident. Cela n’empêche que Gary Shore parvient quand même à faire de chouettes scènes de temps en temps mais cela n’inverse pas la tendance pour autant. Bref, il n’y a aucune surprise dans le scénario mais ça n’est pas forcément désagréable à regarder.

 

Dracula Untold est le premier long-métrage de Gary Shore et ça se voit. Cela dit, il faut être honnête, il y a bien pire même si le résultat est loin d’être génial. La mise en scène est dynamique mais elle fait très nanar. On voit regarde ce film plus comme une série B que comme un long-métrage qui se prend au sérieux. Cela est également dû aux nombreuses incohérences et faux raccords qui regorgent dans le film. Certains effets spéciaux ou maquillages font un peu cheap alors que le budget alloué aux effets spéciaux a du être conséquent.

 

Extrait de Dracula Untold (2014)

Extrait de Dracula Untold (2014)

Le casting est mené par Luke Evans (Le Hobbit La Désolation de Smaug, Fast and Furious 6) dans le rôle titre. A ses côtés, il y a Sarah Gadon (Maps To The Stars, Enemy) dans le rôle de sa femme Mirena, Dominic Cooper dans celui de Mehmet II (bonjour la crédibilité) et Charles Dance (Game Of Thrones) dans celui d’un vieux vampire. Si Luke Evans s’en sort plutôt bien, le reste, c’est pas trop ça. Sarah Gadon, qui est une excellente actrice, a l’air complètement perdue dans cette grosse production. Dominic Cooper n’est pas crédible du tout en sultan turc et Charles Dance est parfois ridicule dans son rôle de vampire. Ce n’est donc pas la joie à tous les étages et le film, qui pâtit déjà de nombreux défauts, n’est pas relevé par son casting.

 

Draculad Untold fait plus office de plantage même si il y a quelques bonnes idées ci et là. Cela peut être une bonne série B mais c’est un piètre long-métrage, surtout que le casting n’est pas à la hauteur des attentes placées en ces acteurs de qualité. Le côté technique est aussi en deçà de ce qu’on aurait pu espérer vu que cela fait trop cheap alors que le budget est quand même d’environ 100 millions de dollars ce qui n’est pas rien. Dommage car certaines idées auraient mérité un meilleur traitement ce qui aurait donné un film bien plus intéressant que ce qu’il ne l’est.

Features Stats Integration Plugin developed by YD